Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Ras le c... des pubs qui pourrissent notre joli blog,

téléchargez Adblok.

stop-pub mxoz30

Sur Facebook

Archives

Les extras du Foutou'Art

foutou-artTV1.jpg

 

foutouartbd

 

BD CRUCIFIX PARTIE3L

 

bd1bis

 

24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 19:49

Lettre à Hakran Tufescié


 

En cette période dette publique record, notre envoyé spécial dans les files d'attente du Pôle Emploi se remonte le moral en remettant à jour sa correspondance.


 

Mon petit Hakran,

Excuse-moi d'avoir mis un an à répondre à ta gentille lettre. C'était sympa de penser à moi, et j'aurais voulu te rendre la politesse, mais comme tu le sais, ça n'a pas été une période de tout repos pour moi. Mais ça y est, j'ai réussi à mettre de côté l'argent du timbre.

Tu te souviens, on s'est connus par ce beau mois de janvier 2010. Quelques mois plus tôt, j'avais dû quitter un travail très embêtant mais bien rémunéré et trouver un CDI pour que Lisette ne soit pas mutée à Melun... Ce n'était pas facile, mais il n'y a rien que je ne pourrais faire pour Lisette (elle a les plus jolies fesses du monde, tu savais ça ?). Enfin bref, je m'étais trouvé une place au Mac Donald. Et puis j'ai vu une annonce, une librairie qui cherchait un employé.

Moi qui aime tant les livres, je n'ai pas hésité bien longtemps. Et voilà que le monsieur de la librairie se révèle être un ogre très méchant, qui accuse mon inconscient de narguer le sien, et qui ne supporte pas de m'entendre respirer. Donc à la fin de ma période d'essai il m'a dit au revoir, et je suis allé tout penaud voir les messieurs du chômage.

greg.jpgComme j'avais démissionné du Mac Donald, ils n'ont pas voulu me donner de sous. Par contre, ce qu'ils m'ont donné, c'est un rendez-vous avec leur "partenaire privé", Adecco. Je les connaissais bien, Adecco, c'était même eux qui m'avaient offert le travail embêtant bien rémunéré... Mais quand je suis allé à l'adresse, ô surprise, ce n'était pas une agence de quartier, c'était le siège ! Un building rutilant avec un monsieur à l'entrée qui vérifiait les cartes d'identité.

Et puis au troisième, je t'ai enfin vu. Tu portais un costume brillant, tu avais du gel dans les cheveux et à ton sourire, j'ai cru que tu allais me vendre quelque chose, comme un rein de ta maman ou un bout de la couche d'ozone. Mais non, tu voulais seulement me donner rendez-vous pour le mois d'après, pour m'apprendre à écrire l'en-tête d'une lettre de motivation. Il y aurait six rendez-vous, un par mois, et à la fin je pourrais peut-être trouver du travail, tu disais...

Tu m'excuseras mais l'arbre à macaronis dans mon appartement n'avait pas été suffisamment arrosé. J'ai dû trouver un autre moyen de me procurer des pâtes pour le mois en cours, et deux jours plus tard j'étais de retour au Mac Donald.

C'est là que tu m'as bluffé : quand tu l'as appris, loin de te vexer, tu m'as gentiment rappelé pour que je vienne te voir avec mon contrat de travail. C'était gentil, gentil, gentil ! Et pour te remercier de ta gentillesse les messieurs du chômage devaient donner des sous publics à ta gentille entreprise...

C'est qu'ils ont le coeur sur la main, les gens des sous publics... Tiens, ça me fait penser à Fafa, la copine d'un ami à moi. Elle, elle travaille pour une petite entreprise, ils sont trois dedans, plus la femme du patron, mais elle ne travaille pas trop, elle aime mieux se plaindre "qu'on tape toujours sur les riches avec les impôts". Eh bien, elle a été entendue! Non seulement ma copine, Fafa, travaille environ cinquante heures par semaine payées trente-cinq, sans qu'on embête trop son patron, mais en plus, pendant sa formation (du travail de terrain, cinquante heures donc), c'était les gens du chômage qui la payaient 350 euros par mois. Et en plus, ils donnaient la même chose au patron de Fafa pour qu'il la fasse travailler !

Je ne sais pas si tu as pu toucher les sous des messieurs du chômage, mais je suis heureux de voir qu'en cette période de dette publique, l'Etat arrive encore à trouver des sous pour les gens comme toi et leurs entreprises. 172 milliards d'euros rien que pour les sociétés du CAC 40, quelle générosité !

Je t'embrasse fort, mon petit Hakran. Je pense à toi souvent, tu sais. Promis, la prochaine fois que je serai au chômage, si on me donne des sous, je viendrai directement te les donner pour t'acheter du cirage ou de la laque.

 

À tout bientôt, mon très, très cher Hakran,

Ton

 

B.J.A. Stroheim

 

(Aka Grégoire Damon)

Partager cet article

Repost 0
Published by foutou'art - dans Articles et Brèves
commenter cet article

commentaires

Evénements

Nous participons à l'exposition Love and Peace, organisée par le mouvement Respublica, à la galerie l'Antre de monde (40, rue Estelle, escalier du Cours Julien, Marseille), jusqu'au 31 janvier.

Le vernissage aura lieu le samedi 10 janvier à partir de 19 h.

 

 

Dernier numéro sorti

 

couvprostitution

  Soutenez nous,

faites nous un don !!

 

paypal.JPG

Les auteurs

Amar-B-jpg

Autoportrait---Besot.jpg

CPDP

 

DUCKlogo

20111027133754tête emma

autoportrait

autoportrait1.jpg