Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Ras le c... des pubs qui pourrissent notre joli blog,

téléchargez Adblok.

stop-pub mxoz30

Sur Facebook

Archives

Les extras du Foutou'Art

foutou-artTV1.jpg

 

foutouartbd

 

BD CRUCIFIX PARTIE3L

 

bd1bis

 

30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 23:13

 

Poliu--jpeg

 

Serions nous revenus à cette période d'Union sacrée où sous couleur de patriotisme nous nous faisions sacrifier nous français, sur le front, dans les tranchées ?  Cette fois-ci la cause est moderne : c'est sur fond de grands travaux que la chose se fait, entre français...Mais le résultat est comme en 14...

 

 

 

 

Nous sommes le 28 octobre 2014.

 

Je viens de raccrocher après une conversation avec un ami (un des meilleurs), qui, comme nous, conçoit sa vie en ces jours de militantisme obligatoire, un peu comme un parcours du combattant, en Révolution, mais aussi en Evolution car les deux vont de pair…

 

Lui, milite pour les réseaux de monnaies complémentaires, mais aussi pour l'écologie en son pays de Loire (à Nantes), sans accointance politique je veux dire politicienne, sans se mêler de ce qui ne le regarde pas, juste pour agir en conviction avec son âme et son esprit…

 

Pour ma part, j'ai les même chevaux de bataille et je fais tout ce que je peux pour que l'on entende parler du revenu de base, comme nouvelle mesure fiscale et budgétaire susceptible de mettre fin à la domination économique.

 

Et puis, tous les deux, nous soutenons chacun de notre côté, les paysans sans terre, et tous les révolutionnaires des ZAD de France qui s'insurgent contre les expropriations abusives.

 

Lui, à NDDL, là bas, chez les paysans bretons, moi, plutôt à Décines, là où Philippe Layat et ses moutons ont été privés d'herbe tendre…

 

Et puis, voilà, hop, ce coup de fil et, j'apprends qu'hier, lundi 27 octobre 2014, un petit gars de chez nous s'en est allé, malencontreusement…(SIC…), frappé par un projectile certainement jeté par un policier bien de chez nous aussi…

 

De ceux qui, tous les jours, depuis que les CRS ont été crée avec des personnalités issues de la Milice après 1945, par le Général de Gaulle, on répète dans les écoles de police ce double langage : "respectez le citoyen, caressez le dans le sens du poil" et de l'autre : "n'hésitez pas à montrer que c'est nous qui avons le monopole de l'usage de la force publique"…

 

Or, on le sait, le double langage est une technique de manipulation mentale utilisée par les services secrets (c'est notoire pour le KGB) ou encore les sectes ou tout regroupement visant à imposer une façon de voir le réel.


Il y a incontestablement un problème dans nos écoles de police, même si les circonstances atténuantes liées au manque d'effectifs peut parfois expliquer certaines bavures. Mais quoiqu'il advienne, ces dernières ne sont jamais excusables car elles mettent en cause l'intégrité de l'état, garant de la sécurité et du bien-être des citoyens.

 

 

L'incident survenu ce matin là, n'était certainement pas volontaire mais regardons tout de même la vidéo de Denis Charles. Autre temps, autre endroit, même cause, la ZAD de Décines… 

 

Là, les CRS ont reçu l'ordre de laisser passer les manifestants à l'intérieur d'une barrière qui entoure un périmètre de terre car, c'est la loi…Regardez les visages des CRS qui se savent filmés : on lit sous leur placidité apparente, une envie cuisante d'être brutal…

 

 

 


 

 

 

Allez voir encore la vidéo filmée à Anduze en 2011 en cliquant sur le lien suivant : regardez ces vieilles dames hébétées après la charge, et ce vieux monsieur qui nous montre l'énorme bosse qui enfle démesurément sur une cheville qui, après tout, ne cherchait qu'à défendre l'identité de son territoire ?

 

 

 

 

Serions nous en train, à nouveau, d'accepter la dictature ?


Ou bien, est-il normal qu'on entraîne nos agents de la force publique censés nous protéger à nous taper dessus ?

 

J'invite tout le monde à regarder l'interview réalisée par Sacha et qui est paru dernièrement sur ce blog.

 

René Zara parle…

 

Il a vécu le coup d'Etat militaire sous Pinochet et raconte ce qu'il a vu et entendu…Il y a dans cette vidéo, l'essentiel de ce qu'il faut retenir et faire comprendre aux français à propos des dangers de l'armée et de l'usage de la force publique qui échappe à son propriétaire légitime : le peuple…

 

 


 

 

 

Le coup d'Etat , même s'il est beaucoup moins explicite chez nous qu'au Chili, à cette époque, est permanent, il s'appuie sur le monopole de la coercition légitime soit le Droit…pour les institutions étatiques de disposer librement de la force. 

 

29 octobre 2014... je lis à nouveau le journal, cette fois-ci dans Libération, tout est expliqué, jusqu'à la folie meurtrière qui s'empare des uns et des autres et qui fait dire à certains témoins (je cite), "nous nous étions postés un peu en retrait, à l'abri des projectiles qui fusaient (il est même fait allusion à des grenades) pour protéger les blessés…"...


Protéger les blessés, jets de grenades…serions-nous à Verdun, dans les tranchées, dans l'horrible guerre ? Ou bien s'agit il d'une manifestation toute pacifique de civils venus s'opposer à un grand projet ? 

 

L'enjeu était important, il s'agissait de ne pas laisser les manifestants s'installer définitivement au coeur de l'endroit réservé aux travaux comme cela s'est fait dans les autres ZAD françaises. 

 

Alors, comme le dit Anna, une témoin : "j'ai passé des semaines à NDDL mais cela n'avait rien à voir, au Testet, on a senti que les gendarmes étaient là pour nous déloger sans ménagement. Ils nous mettaient une pression incroyable, nous délogeaient sans cesse, nous tiraient dessus, on avait aucune solution de repli, on avait les flash ball à cinq mètres de nous, on étaient terrorisés. Je me disais que si une cartouche partait, l'un d'entre nous pouvait y passer, c'est arrivé…"…

 


Est ce une nouvelle guerre civile ? Y a t'il une justice en France ?

 


Noura Mebtouche

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by foutou'art - dans Chroniques
commenter cet article

commentaires

Evénements

Nous participons à l'exposition Love and Peace, organisée par le mouvement Respublica, à la galerie l'Antre de monde (40, rue Estelle, escalier du Cours Julien, Marseille), jusqu'au 31 janvier.

Le vernissage aura lieu le samedi 10 janvier à partir de 19 h.

 

 

Dernier numéro sorti

 

couvprostitution

  Soutenez nous,

faites nous un don !!

 

paypal.JPG

Les auteurs

Amar-B-jpg

Autoportrait---Besot.jpg

CPDP

 

DUCKlogo

20111027133754tête emma

autoportrait

autoportrait1.jpg