Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Ras le c... des pubs qui pourrissent notre joli blog,

téléchargez Adblok.

stop-pub mxoz30

Sur Facebook

Archives

Les extras du Foutou'Art

foutou-artTV1.jpg

 

foutouartbd

 

BD CRUCIFIX PARTIE3L

 

bd1bis

 

4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 10:14

 

312-2

Nous sommes à Lyon, le 3 décembre 2012, il fait froid et déjà la police est parquée autour de la préfecture. Ce qui justifie un tel déploiement de force : c’est la venue d’un Président normal, recevant normalement son homologue italien, pour ratifier normalement un accord de construction d’une ligne TGV entre Lyon et Turin.

 

Je fais un petit tour de la zone de sécurité pour admirer ce dispositif si bien aménagé, je prends quelques photos, quand soudain un CRS m’interpelle autoritairement « Qu’est-ce que vous faîtes là ? Montrez moi une pièce d’identité ! » Sur ces mots je m’exécute et lui explique que je prend juste quelques clichés. Il me laisse repartir et me demande si je vais au rassemblement. 312-3

 

Le rassemblement dont il est question compte environ 500 personnes, du genre dangereux ultras gauchistes prêts à en découdre avec les forces de l’ordre et qui attendent leurs homologues italiens pour tout brûler dans le 6ème arrondissement. "La Menace" à contenir pour éviter que la Préfecture soit prise d'assaut et que les dirigeants doivent s'enfuir en courant.

 

Pour cela, la stratégie la plus fine doit être adoptée afin de canaliser les nerfs de ces insoumis à l’ordre moral et au bon sens. Il s’agit de les cloisonner sur une place pendant des heures, les empêchant de sortir du périmètre défini afin de les faire tourner en rond. Au bout de 4 heures et 35 minutes dans le froid, ce genre d’individu commence à devenir violent et à partir de là il est potentiellement admis de le traiter comme un vulgaire terroriste.


312-1

Cette méthode de répression - très en vogue à Lyon depuis 2010 - permet ainsi d’empêcher toute force de contestation face aux décisions des « élus » et maintien la peur dans l’esprit des bons citoyens grâce à la complicité des médias qui en font un spectacle.

 

Ainsi nous lirons demain, dans les journaux, que le projet a heureusement pu être entériné car les forcenés voulant empêcher les négociations ont été retenus par les forces de l’ordre. L’usage de la force à du malgré tout être fait pour contenir la violence des utltras gauchistes qui voulaient détruire la gare des Brotteaux.

312-4

 


Gros titre :

Beaucoup de bruit,

pour rien !

 

 

(L’ entre parenthèse)

(Si j’exagère volontairement le tableau c’est parce que la façon dont la police a agit, sous les ordres de la Préfecture, était faite en sorte de contenir un groupe et de prévenir une émeute. Toutes les issues ont été bloquées petit à petit avec des grilles, les CRS ont sorti les lances à incendie et les flash-balls, pendant que de plus en plus de monde arrivait sur place. Un petit stratagème qui durera deux heures, attendant l’arrivée des cars italiens pour fermer la souricière. A partir de ce moment là, il n’y a plus aucun moyen de sortir. La manifestation ne pourra pas partir non plus. Commence l’attente dans le froid. L’attente de nouveaux ordres qui facent avancer la situation. Des personnes étaient encore bloquées aux alentours de 21H et de nombreuses arrestations ainsi que des contrôles d'identité on été réalisés.Une véritable atteinte à la liberté d’expression qui pousse à se poser des questions sur le bien fondé de la Démocratie du bon sens.)

z3brA

 


 

Panorama312-bis


 

Circulez, y’a rien à voir !!   Tu rentres, mais tu sors pas !!

 


Hop là, gauche/ droite, finalement même combat; une ptite pichnette aux Droits de l’Homme et à la Démocratie, ça n’a jamais fait de mal à personne.

La liberté de circuler, vous connaissez ? Elle fait partie de la Déclaration Universelle Des Droits de l’Homme.

Le 21 octobre 2010 les Lyonnais avaient fait l’expérience des pratiques de « concentration » sur la place Bellecour. Personne n’avait pu sortir de la place pendant plus de 5h.

 

Aujourd’hui, lundi 3 décembre, nous nous sommes aperçu que ces pratiques sont devenues monnaie courante en France pour faire taire une opposition marginale qui dérange.

 

Dès l’arrivée des cars italiens, les forces de l’ordre ont barricadé toute la place de la gare des Brotteaux à l’aide de grilles et de canons à eau. C’est vrai que dans l’imaginaire des flics, un gaucho ça ne se lave pas.

On peut être surpris de voir tout l’appareillage sécuritaire mis en place (comme au bon vieux temps du Sarkozysme) face à des gens de tous âges confondus qui étaient loin d’être (sur)excités. Vous aviez parlé de Changement ?

 

De nos jour, quand nous ne  rentrons pas dans des cases politiques préétablies, nous sommes directement classés de dangereux « Ultragauchistes ».  Novlangue qui permet de faire entrer tout et n’importe qui dans une étiquette inconsciente de « terroriste ». Le mouvement étant issu d’un caractère populaire, et peu représenté par les partis politiques, il est obligatoirement terroriste aux yeux des Institutions. 

D’où l’idée d’enfermement, comme dans les asiles de fous du XIXème siècle, de ces tarés en soif de liberté et de démocratie.

 

Je voudrais voir les textes de lois qui autorisent de telles violations à la Liberté de Circuler.

Cela me laisse à penser que nous sombrons doucement dans une sorte de totalitarisme insidieux et tacite, qui consiste à étouffer toutes formes de contestations. Pire, nous l'acceptons à force de résignation et de combats perdus…

 

Nous ne sommes plus libre d’exprimer nos idées, nous ne sommes plus libre de manifester, et bientôt nous ne serons plus libre tout simplement de penser….

 

 Courage rien n’est perdu !!!!

 

Sacha

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by foutou'art - dans Articles et Brèves
commenter cet article

commentaires

valérie galerne 06/12/2012 00:52

Dans le début des années 90 je trvaillais en face de la préfecture. Je peux témoigner qu'à chaque manifestation ou évenement lyonnais le plus minime soit il, des cars entiers de CRS séjournaient
des heures, voire des journées entières dans le quartier, avec très souvent des barricardes et pratiquement à chaque fois pour rien. Ce n'était pas aussi "hard" que l'autre jour à lire votre
article mais mitterand n'est jamais venu à l'époque de mon témoignage...donc il ne faut peut être pas autant extrapoler....Ceci est une habitude lyonnaise qui date bien avant le Président "normal"
et bien avant sarko...les gens du quartier peuvent je pense en témoigner comme moi. Je comprends tout à fait qu'un tel déploiement étonne...encore faut il savoir le relativiser et le relater par
rapport à ce qui est habituel ...

Evénements

Nous participons à l'exposition Love and Peace, organisée par le mouvement Respublica, à la galerie l'Antre de monde (40, rue Estelle, escalier du Cours Julien, Marseille), jusqu'au 31 janvier.

Le vernissage aura lieu le samedi 10 janvier à partir de 19 h.

 

 

Dernier numéro sorti

 

couvprostitution

  Soutenez nous,

faites nous un don !!

 

paypal.JPG

Les auteurs

Amar-B-jpg

Autoportrait---Besot.jpg

CPDP

 

DUCKlogo

20111027133754tête emma

autoportrait

autoportrait1.jpg