Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

 

Ras le c... des pubs qui pourrissent notre joli blog,

téléchargez Adblok.

stop-pub mxoz30

Sur Facebook

Archives

Les extras du Foutou'Art

foutou-artTV1.jpg

 

foutouartbd

 

BD CRUCIFIX PARTIE3L

 

bd1bis

 

24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 10:06

Une histoire de pain Ô choc'

 

painauchocolat.jpg

Duck

Repost 0
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 13:25

 

Le week-end dernier c'est déroulé le festival Femme Plurielle à Roujan. Organisé par nos copains les Anartistes que nous avions rencontré l'année dernière à la Fête de l'Huma, se fût l'occasion de rencontrer, écouter et échanger avec des artistes "femmes" de toute la France et d'ailleurs. 

 

Le Yaka Yaka était également au rendez-vous avec la présence de Willis, Slobodan Diantalvic et Lagrosse Yakass.

 

Afin d'immortaliser ce très chouette moment, un petit film photographique a été réalisé retraçant les moments forts de ce week-end.

Dommage, je n'ai retrouvé aucune photo de moi rond déchiré entrain de dormir sur le comptoir du bar........

 

 


Un Grand merci aux Anartistes !!!!

Repost 0
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 13:10

 

Le Publisexisme

 

Que signifie donc ce mot réunissant la publicité et le sexisme ?

 

Habituellement, le mot sexisme est très couramment employé quand nous abordons le cadre du travail. De nombreux courants politiques et associatifs s’inscrivent très bien dans cette lutte pour l’égalité homme-femme.


Les affiches roses « un homme = une femme » en témoignent très bien( ?).
Nous passerons sur la couleur choisie pour faire passer ce type de message. Tout est subliminal, c’est comme cela que le message peut être le mieux détourné de sa fonction et impacter le cerveau.
Nous passerons également sur le comportement des « hommes » de l’Assemblée nationale sifflant Mme Dufflot lors de son entrée en robe dans l’hémicycle. Soit dit en passant, je me demande si ces mêmes hommes se permettent de siffler leur femme ?
Et également sur l’égalité politique entre les hommes et les femmes qui a été inscrite dans la loi en 2011 seulement.
Nous ne rappellerons pas que la loi sur l’interdiction pour une femme de porter un pantalon était encore inscrite il y a quelques mois dans la Constitution.
(*à l'exception de deux provinces canadiennes et deux territoires (Île-du-Prince-Édouard, Nouveau-Brunswick, Nunavut et Yukon) et du Portugal)
Mais quand même, tout cela dépeint très bien le tableau d’une réalité que je ne parviens pas à qualifier (à vous de choisir) !


Et alors ce publisexisme ?! Et bien c’est selon Sophie Pietrucci, Chris Vientiane et Aude Vincent, auteures du livre « Contre les publicités sexistes » (Edition l’Echappée) : « L’ensemble des images commerciales exposées dans l’espace public qui exploitent les clichés sexistes, les stéréotypes de la virilité et de la féminité, ou qui présentent l’hétérosexualité comme « naturelle » par rapport aux autres orientations sexuelles ».

 

Ah ! les publicités qui ornent nos villes, nos écrans (télé, ciné, ordi), nos magazines, nos ondes radios, les bulletins scolaires (d’enfants d’écoles élémentaires au Colorado) etc. ne se contentent pas seulement de nous vendre un produit*. Non non ! Elles sont aussi là pour nous inculquer un système de pensée, dont la finalité n’est pas seulement de consommer. Elles nous dictent également notre modèle de société ! (*2500 messages publicitaires ingurgité en moyenne par jour).

 

Nous sommes nombreuses et nombreux à penser que la publicité n’a aucun impact sur nous. Mais comme quand nous étions à l’école et que nous devions apprendre une leçon par cœur, nous la lisons, la visionnons, l’entendons jours après jours. Le petit trou se creuse dans notre cerveau, le message rentre et il est imprimé ! C’est aussi simple et facile que cela. Les publicitaires le savent. La publicité devient alors en quelque sorte l’opium du peuple. C’est elle qui nous dit comment nous comporter !
Ils créaient même des publicités pour lutter contre le sexisme. C’est si paradoxal ! Quelques affiches par ci par là pour faire passer un message. Tandis que des centaines et des centaines d’autres font passer le message inverse, mais de façon plus subliminale.

J’ai eu l’occasion, lors d’un débat organisé à Lyon sur le thème des publicités sexistes, de découvrir plusieurs publicités dont deux ont particulièrement retenu mon attention. Je me servirai de deux de ces publicités pour baser mes propos.


Par exemple, afficher clairement le viol d’une femme par plusieurs hommes fait tache.

Par contre le sous-entendre en mettant en scène plusieurs hommes dénudés dominant une femme (toujours « publicitairement jolie ») dérange moins. Allez savoir pourquoi… Parce que le message n’est pas explicite ? Parce que les publicitaires nous dirons toujours que chacun peut l’interpréter comme il le souhaite ? Je soulignerais simplement que ce genre de publicité est généralement pour des marques de luxe. Je perçois là dedans un lien direct avec ce modèle de société capitaliste. Le sujet peut être longuement débattu.
Aujourd’hui les violences sexuelles subies par les femmes sont considérées comme des crimes ou des délits, avant elles étaient considérés comme des accidents ou des atteintes à l’honneur de la famille. Quelle belle avancée avons-nous fait là ! Si le viol est légalement condamnable, il n’en est pas moins banalisé par les publicités. «  Le pouvoir de la publicité repose aussi sur la croyance générale que les images qu’elle donne à voir représenteraient le réel » (propos issu du livre cité précédemment).

Les pubs essaient d’être drôles pour mieux marquer l’esprit, et plus elles sont connes et plus on les retient !
La deuxième publicité qui m’a le plus marqué est celle de l’image de la bouche d’une femme ayant de chaque côté des pansements, vendant des préservatifs XXL…
Certains vont trouver cela drôle. Personnellement je n’y vois ni plus ni moins la simple mise en scène d’une « virilité  masculine » dépeinte au travers de la taille de leur sexe. La femme étant ici l’objet, d’ailleurs seule sa bouche apparaît sur la photo. Ses blessures sont banalisées car mises en scène de manière humoristique. Cette « virilité masculine » liée à la taille du sexe est bien présente dans l’esprit de chacun. L’homme pense encore que la femme recherche avant tout « une grande bite » (Petit clin d’œil aux deux jeunes hommes avec qui j’ai échangé sur le sujet lors de cette soirée ;-).
Et non mesdames ce n’est pas encore demain la veille que nous serons enfin comblées ! Surtout avec ce système de pensée…

De manière plus générale, d’autres stéréotypes souhaitent conserver leur place dans ce système où l’homme et la femme sont foncièrement inégaux car physiquement différents.
Et ces stéréotypes desservent très bien l’homme car ils placent la femme soit, comme étant la parfaite femme au foyer (derrière les fourneaux, s’occupant des enfants, lavant le linge etc.), soit comme un objet de désir ou un objet tout court. Voir une femme nue pour vendre un parfum ne dérange pas, par contre la prostitution oui.

«  Une société de consommation qui refuse de consommer, c’est comme une jolie femme qui refuse de faire l’amour » (Jacques Séguéla).

La publicité ne sert ni plus ni moins qu'à un système patriarcal. Cette phrase dite par M. Séguéla illustre très bien notre société où tout est fait pour que ce système perdure !

 

NB : Ce texte n’est pas en soi un article selon la forme, il constitue d’avantage une réflexion personnelle, une ouverture au débat, d’où l’utilisation du « je ».

 

 

Viatique

babette-1cc12.jpg

 

 

Repost 0
Published by foutou'art - dans Articles et Brèves
commenter cet article
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 15:59

 

onchoisitbiensafamille.jpg

 

 

Do Zone Parody

Son site : http://dozone-parody.ragemag.fr/

 

Repost 0
Published by foutou'art - dans Photomontages
commenter cet article
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 12:30

 

Pierre-Joseph Proudhon

 

( 1809-1865 )

 

proudhon.jpg

                                      Gustave Courbet

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre-Joseph_Proudhon

 

 

" Être gouverné, c'est être gardé à vue, inspecté, espionné, dirigé, légiféré, réglementé, parqué, endoctriné, prêché, contrôlé, estimé, apprécié, censuré, commandé, par des êtres qui n'ont ni titre, ni la science, ni la vertu (...)

 

Être gouverné, c'est être à chaque transaction, à chaque mouvement, noté, enregistré, recensé, tarifé, timbré, toisé, coté, cotisé, patenté, licencié, autorisé, apostillé, admonesté, empêché, réformé, redressé, corrigé.

 

C'est, sous prétexte d'utilité publique, et au nom de l'intérêt général, être mis à contribution, exercé, rançonné, exploité, monopolisé, concussionné, pressurémystifié, volé; puis, à la moindre resistance, au premier mot de plainte, réprimé, amendé, vilipendé, vexé, traqué, houspillé, assommé, désarmé, garotté, emprisonné, fusillé, mitraillé, jugé, condamné, déporté, sacrifié, vendu, trahi, et pour comble, joué, berné, outragé, déshonoré.

Voilà le gouvernement, voilà sa justice, voilà sa morale ! (...)

 

Ô personnalité humaine ! Se peut-il que pendant soixante siècles tu aies croupi dans cette abjection ? "

 

camera-de-surveillance.jpg

 

Repost 0
Published by foutou'art - dans Articles et Brèves
commenter cet article

Evénements

Nous participons à l'exposition Love and Peace, organisée par le mouvement Respublica, à la galerie l'Antre de monde (40, rue Estelle, escalier du Cours Julien, Marseille), jusqu'au 31 janvier.

Le vernissage aura lieu le samedi 10 janvier à partir de 19 h.

 

 

Dernier numéro sorti

 

couvprostitution

  Soutenez nous,

faites nous un don !!

 

paypal.JPG

Les auteurs

Amar-B-jpg

Autoportrait---Besot.jpg

CPDP

 

DUCKlogo

20111027133754tête emma

autoportrait

autoportrait1.jpg